Mamie suzette




Depuis ma tendre enfance la meilleure cuisinière que je connaisse est ma grand-mère. Spécialiste de la cuisine traditionnelle, elle habite à la campagne dans une ancienne auberge, cultive tous ses légumes, tricote et cohabite avec des lapins, des poules et des canards. Tous les matins elle va faire un tour dans sa cave au trésor où se trouve tout ses secrets de cuisine dans des conserves étiquetées par mois et années, et choisit ce que bon lui semble pour le midi. Aussi si elle décide de sortir le grand jeu à ses petits enfants elle sacrifie une poulette qu'elle déplume avec un savoir faire dont seule une grand-mère détient le secret. Depuis toute petite j'admire sa cuisine, je mangeais tous les légumes qu'elle préparait sans faire d'histoire, ses petits pois et ses carottes, ses haricots cramés, sa salade, un vrai régal, peut être parce qu'ils venaient d'être cueillis la veille dans son grand potager. Les légumes frais, il n'y a que ça de vrai! Et encore, je n'ai pas parlé de ses frites qu'elle fait magiquement bien, et ses macaronis gratinés qui remportent toujours un franc succès. Quand j'étais une petite rondelette blonde j'aimais bien regarder mon grand-père et ma grand-mère tuer le lapin à l'arme blanche, enlever sa fourrure, puis enlever tous ses boyaux et je l'imaginais dans mon assiette, cuit à souhait avec la petite sauce d'accompagnement de ma mamie Suzette. Je raffole de son confit de canard, de sa ratatouille et de son gâteau à la noisette et à chaque fois que je lui rend visite il est très dur de résister à sa cuisine surtout que, comme toutes les grand-mère de la terre, ma mamie Suzette elle trouve toujours que tout le monde est trop maigre!

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme c'est sympa et plein d'humour, cela devrait beaucoup l'amuser et la toucher !Nous t'embrassons, à bientôt ! J & B

Marie a dit…

T'as oublié le fameux vermicelle de mamie mais tu en dis bien assez pour nous mettre l'eau à la bouche. Ton texte est adorable. Bises, Marie